logo7-negatif - petit

Nous sommes la
Crowdfunding Factory

Nous connaître

Enjeu du crowdfunding

Le crowdfunding est un outil extrêmement puissant lorsqu'on sait l'utiliser

IDEE RECUE

Pour maximiser les chances de réussites de sa campagne, il suffit de publier son projet sur la plateforme qui a la plus grande communauté

REALITE

En France, en ce moment même, il y a plus de 1 200 projets en cours de campagne de financement sur les différentes plateformes de crowdfunding

ENJEU

L’enjeu d’une campagne de crowdfunding est de faire connaître son projet par tous les moyens, sans attendre que la plateforme le fasse pour vous

Success Stories

Aujourd’hui, la Crowdfunding Factory conseille et accompagne des projets de création et d’innovation en propulsant leur campagne de financement participatif. 90 % des projets que nous accompagnons dépassent leur objectif de collecte.

Retrouvez toutes les success stories ici

La Factory Team

Une équipe expérimentée grâce au développement de la plateforme de financement participatif Reservoir Funds. Une expertise unique en techniques de crowdfunding. Plus d’une vingtaine de projets accompagnés dans leur collecte de fonds.

Jean-Baptiste Sciandra

Jean-Baptiste Sciandra

Campaign Manager
Lucie Le Borgne

Lucie Le Borgne

Campaign Manager
Jean-Baptiste Sciandra

Jean-Baptiste Sciandra

Campaign Manager
Lucie Le Borgne

Lucie Le Borgne

Campaign Manager

Des chiffres

Nous avons une expérience de plus d'un an dans l'accompagnement de projets en crowdfunding, et nous savons que réussir sa campagne est un job à plein temps

20

Projets propulsés

135000

euros collectés

450

heures d’accompagnement

Campaign Booster Program

Un programme d’accompagnement unique, spécifiquement créé pour les campagnes de financement participatif et adapté à toutes les plateformes de crowdfunding. Parce qu’on n'a qu’une seule occasion de réussir son projet de crowdfunding, nous vous aidons à faire une campagne exceptionnelle.

 

Aucun frais d’entrée. Commission à partir de 5%, uniquement si votre campagne est réussie. Aucun frais si votre campagne échoue

Les clients et la presse en parlent

  • BFM Business

     Emission Paris est à vous dédiée au Financement Participatif avec Karin Vergniol.

    BFM Business
  •  
  • France Inter

     Un mode de financement encouragé par le gouvernement.

    France Inter
  •  
  • Libération

     Crowdfunding, le blé en web.

    Libération
  • Sacha

    L’accompagnement fourni est une véritable colonne vertébrale apportée à l’opération de crowdfunding.

    Sacha
  • Clément

     L’accompagnement c’est toute la stratégie qui nous a permis d’aller séduire de parfaits inconnus et d’arriver jusqu’au bout de notre objectif, et même de le dépasser.

    Clément
  • BFM Business

     Emission Paris est à vous dédiée au Financement Participatif avec Karin Vergniol.

    BFM Business
  •  
  • France Inter

     Un mode de financement encouragé par le gouvernement.

    France Inter
  •  
  • Libération

     Crowdfunding, le blé en web.

    Libération
  • Sacha

    L’accompagnement fourni est une véritable colonne vertébrale apportée à l’opération de crowdfunding.

    Sacha
  • Clément

     L’accompagnement c’est toute la stratégie qui nous a permis d’aller séduire de parfaits inconnus et d’arriver jusqu’au bout de notre objectif, et même de le dépasser.

    Clément

Crowdfunding Academy

Découvrez toutes les techniques pour réussir votre campagne

Objectif

Objectif

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Le juste prix et le juste temps

 

Définir le montant de sa campagne

Le financement participatif est un système qui permet de financer des projets précis, par exemple: la création d’un site internet, le financement de mobilier pour une boutique, ou d’un moule pour la production de votre produit…etc.

A ce titre, le montant doit être évalué le plus précisément possible. Il vous faut indiquer spécifiquement à quoi la somme récoltée va servir dans la description de votre produit, cela permet plus de crédibilité pour les  éventuels parrains de votre projet.

En Europe le don moyen est de 50€. Divisez le montant que vous avez fixé par 50 et vous obtiendrez le nombre de personnes que vous devez fédérer autour de votre campagne. Cet objectif vous semble-t-il atteignable ?

Ne visez pas trop haut. Il serait dommage d’atteindre un montant important et de ne pas pouvoir lancer le projet car le montant demandé n’est pas atteint. Mieux vaut dépasser votre objectif que de ne pas atteindre un montant trop élevé. Evaluez la somme minimum dont vous avez besoin pour vous lancer, c’est cette somme que vous devez fixer comme objectif. Pas plus, pas moins.

Car attention, vous devez être capables de livrer les récompenses si l’objectif fixé est atteint. Définissez donc vos besoins le plus précisément possible.

De manière générale, les projets de crowdfunding arrivent à collecter environ 5 000 euros.

 

Définir la durée de votre campagne

Plus de temps ne veut pas dire plus d’argent : Les campagnes efficaces durent autour de 30 jours. Le démarrage de la campagne est très important. Si vous n’avez pas atteint 20% du montant fixé dans les 15 jours suivant le début de la campagne, il est peu probable que votre campagne réussisse.

Une campagne trop longue lassera votre communauté et vous aussi. Mieux vaut faire une campagne « coup de poing », qui sera beaucoup plus efficace. Tout est une question de préparation en amont.

 

Quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes

Une étude, faite fin 2013 sur les projets de la plateforme de crowdfunding américaine Kickstarter, illustre bien ces phénomènes.

Si tous les facteurs sont égaux, les projets de moins de:

- $10 000 ont 38% de chance de réussite
- $50 000 ont 18% de chance de réussite
- $100 000 ont 7% de chance de réussite

Un projet d’en moyenne $10 000 avec une durée de:

- 30 jours, a 35% de chance de réussite,
- 60 jours, a 29% de chance de réussite.

Contreparties

Contreparties

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Les contreparties, c’est ce que vous vendez !

 

Définir ses contreparties :

Faites de la pré-vente ! Désolé mais l’être Humain n’est pas généreux par nature, il ne vous aidera que si les récompenses en valent le coup.

Trouvez des titres accrocheurs pour chaque récompense, et soyez vendeurs !

Dans la mesure du possible, faites 5 récompenses maximum, dont 2/3 principales qui vont attirer les gens davantage. Sachez que le don moyen en crowdfunding se situe entre 40€ et 50€.

Fixer une récompense importante: on se sait jamais, peut-être que votre projet plaira à une personne riche et bienveillante.

Utilisez l’effet cliquet: définissez une première récompense, le deuxième récompense sera la première + autre chose, la troisième sera la première + la deuxième + autre chose …etc. Cela permet d’amener le lecteur petit à petit vers un don plus important.

Quelques récompenses efficaces : le produit moins cher, le produit en avance, des versions améliorées du produit, un accès « behind the scene », opportunité pour le contributeur de participer au développement du produit, possibilité pour le contributeur de personnaliser sa récompense, remercier les contributeurs, récompenses combinées, accès exclusif à certaines récompenses, événements privés… etc.

A ne pas faire:

Offrir des goodies, ce qui attire les contributeurs ce sont les récompenses que vous leur proposez. Le crowdfunding devient une nouvelle manière de consommer, et les internautes veulent acheter ou pré-acheter vos produits.

Multiplier les récompenses, cela perd le lecteur et il peut très vite abandonner s’il ne comprend pas bien vos contreparties.

Vendre plus cher que le prix de vente réel, le financement participatif n’est pas fait pour se faire une marge mais pour vous aider à vous lancer. Les parrains s’en rendront compte et vous ne réussirez pas à les fédérer autour de votre projet.

 

Exemple: LimaJimini’sTi’Be

Projet

Projet

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Définir le bon message à faire passer à votre audience.

 

Bonnes pratiques:

Travaillez bien votre titre et votre sous-titre : soyez le plus clair et le plus précis possible dans votre accroche. Le lecteur doit tout de suite comprendre de quoi il s’agit.

N’hésitez pas à rentrer dans les détails. La transparence est toujours appréciée : plus vous donnerez de détails, plus votre projet sera crédible auprès des potentiels contributeurs. Vous pouvez par exemple communiquer votre budget sur la page de votre campagne, montrant exactement où vous en êtes de votre projet, ce qu’il vous reste à faire et pourquoi vous faites une campagne de crowdfunding.

Choisissez la bonne orientation pour votre campagne. Les campagnes qui marchent le mieux sont toujours très marketées. Définissez ce qu’il y a d’unique dans votre projet pour communiquer vraiment autour de ça. Deux orientations sont possibles :

- Focus produit : C’est l’orientation qui peut toucher le plus de monde. Il s’agit ici de vendre votre produit dans les récompenses. Mettez-le en valeur. Si vous parvenez à rendre vos récompenses attractives, c’est un très bon début pour la réussite de votre campagne. De belles images et une grande précision dans la description du produit seront vos meilleurs atouts.

- Focus entrepreneur : Si le projet s’adresse à une cible moins large, par exemple dans le cas d’un projet d’artisanat, il faut donner à la campagne une approche plus axée sur l’aventure entrepreneuriale derrière le projet. Axez la description sur l’origine de votre projet, qui vous êtes, et quels sont vos projets pour le futur de votre entreprise.

La première photo est très importante. C’est ce que le lecteur voit en premier sur votre page. Elle donne la première impression sur votre campagne. Choisissez une photo de qualité, qui attire l’œil, et qui soit représentative de votre projet. Essayez de choisir une photo qui véhicule un concept positif, agréable, pour mettre à l’aise votre lecteur.

Mettez-vous à la place de l’audience pour bien comprendre ce qu’elle cherche et ce qui l’attire dans votre projet pour lui proposer une réponse adaptée.

Vous pouvez définir des « stretch goals » à l’avance. Ce sont des objectifs de financement au-delà de l’objectif affichés. Ils peuvent vous permettre d’améliorer vos récompenses, de proposer plus de choix de couleurs etc… et donc motiver les contributeurs à relayer la campagne.

Si vous choisissez d’annoncer des objectifs secondaires, veillez soigneusement à la façon dont vous les annoncer. Prenez le temps d’être précis et de bien expliquer à quoi serviront les fonds supplémentaires.

 

A ne pas faire:

Faire une description de 5 lignes: pour vous c’est peut-être très clair mais pour des personnes extérieures qui veulent vous aider cela ne sera pas suffisant. Il faut les faire voyager dans votre univers, qu’ils comprennent de A à Z votre produit ou votre service.

Oublier de parler de votre produit/service et ne parler que de vous. Bien sûr, votre histoire est importante mais n’oubliez pas que ce qui fera la différence avec d’autres projets ce sont les produits/services que vous proposez.

Oublier de préciser à quoi va servir le financement, il est très important de dire à son audience ce que l’argent va précisément servir à financer, cela donne de la crédibilité et permet au lecteur de visualiser la porter qu’il peut avoir sur le projet.

Quémander l’aide de votre audience: le crowdfunding n’est pas voué à des actions de charités; et les parrains de donnent pas de manière désintéressé mais pour les récompenses que vous proposez. Il ne s’agit donc pas de demander de l’aide mais de vendre votre produit ou votre service aux lecteurs.

 

Exemples:

Jetez un oeil au projet Jimini’s, inspirez vous des éléments qu’ils ont utilisé pour votre propre description.

Pour les anglophones, le projet Lima peut également vous aider. Il est très bien fait et comporte tous les éléments importants à la description de votre projet. Pour preuve, avec cette super présentation ces Français ont récoltés plus d’un million de dollars sur Kickstarter.

Vidéo

Vidéo

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Faire une vidéo, tout simplement

La vidéo est aujourd’hui indispensable, elle permet de dynamiser votre page, de rassurer le contributeur et d’attirer la sympathie autour de votre projet. Pour prendre, la vidéo augmente vos chances de réussite de 2 fois et demi.

 

Bonnes pratiques:

Faites un pitch simple et efficace : qui êtes-vous ? Quel est votre projet ? (soyez précis) Où, quand et comment comptez-vous mener à bien le projet ? Comment les internautes peuvent vous aider ?

Mettez en avant vos récompenses et le projet.

Vous pouvez relier votre vidéo et vos pages sur les réseaux sociaux pour que les internautes puissent suivre l’évolution de votre campagne.

Pour rester dynamique, votre vidéo ne doit pas être trop longue. Idéalement, elle doit durer entre 1’30 et 2’30.

Quelques astuces :

- Veillez bien à stabiliser votre caméra, appareil photo ou smartphone.
- Evitez les bruits de fond. Isolez-vous le plus possible.
- Evitez de rester sur la même personne ou sur le même plan plus de 10 secondes, ou alors variez les angles de vue, le zoom, le focus etc…
- N’hésitez pas à insérer des photographies ou des extraits vidéo mettant en valeur vos produits
- Pensez à mettre de la musique, et à faire varier le volume en fonction de quand vous parlez
- Pas d’habits à rayures !
- Bien connaître son texte est important pour avoir l’air naturel
- Ne négligez pas le décor.

 

A ne pas faire:

Abandonner parce qu’on ne sait pas faire de vidéo, ce n’est pas grave si vous n’êtes pas le prochain Spielberg vous pouvez faire quelque chose de très simple et d’efficace !

 

Exemples:

Vous pouvez vous inspirez de la vidéo très complète du projet Gallia. C’est une vidéo très simple, pour vous montrer qu’on a pas besoin de super talents pour faire une vidéo efficace.

Vous pouvez également regarder la très bonne vidéo du projet Lima qui est plus élaborée mais qui récapitule tous les éléments importants à aborder dans votre vidéo.

Etapes

Etapes

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Soyez organisé !

Pour une campagne de financement participatif efficace le mot d’ordre est OR.GA.NI.SA.TION ! Chaque campagne a ses spécificités et ses priorités, c’est pour cela qu’il vous faut bien définir les différentes étapes de votre campagne pour savoir quoi faire, quand et comment.

 

Bonnes pratiques:

Il existe 3 grandes étapes durant une campagne de financement participatif:

1) L’amorçage

2) Faire grandir sa communauté

3) Ramener du trafic externe

Mais selon les projets ces étapes sont adaptables et modifiables en terme de durée et d’ordre. Vous devez également définir, au sein de chacune de ces parties, vos propres étapes, adaptées à votre projet.

Ainsi, pour établir un calendrier des étapes essentielles à votre campagne vous devez vous poser cette question: Quel ampleur devez-vous donner à votre campagne? Internationale? Nationale? Locale?

Selon l’ampleur que vous voulez donner à ce projet il vous faut vous concentrer soit sur une croissance externe, c’est à dire ramener du trafic sur votre page; soit sur une croissance organique, c’est à dire vous concentrer sur l’amorçage et augmenter le flux grâce aux personnes qui vous soutiennent déjà.

 

A ne pas faire:

Si vous voulez ouvrir un petit commerce dans un village de la Creuse, ne comptez pas trop sur les médias nationaux pour parler de vous, surtout pas avec 0% de financement. Vous devrez vous concentrer sur la participation de vos proches pour soutenir votre projet.

Au contraire, si vous voulez lancer le nouveau jeu vidéo qui va faire un carton n’attendez pas 3 semaines avant de contacter les médias, c’est sur cet aspect de la campagne qu’il faut vous concentrer.

 

Cibles

Cibles

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Qui est votre marché ?

Bien identifier ses cibles vous permettra d’économiser beaucoup de temps et d’énergie, cela vous permettra de savoir à qui vous adresser, quand et comment. C’est pour cela, qu’avant la lancement, vous devez lister les personnes les plus à même d’être intéressées par votre projet.

 

Bonnes pratiques:

Faites un brainstorming de tous les personnes susceptibles de pré-acheter votre produit ou votre service en terme de: centre d’intérêts, zone géographique, tranche d’âge,…etc. Ensuite posez vous la questions « Où pouvez vous les trouver? » ainsi vous pourrez identifier les médias spécialisés qui correspondent le plus à ces éléments.

En effet, un article dans un blog  spécialisé dans votre domaine vous rapportera beaucoup plus de soutiens qu’un article dans un grand média comme Le Monde par exemple.

Ne sous estimez pas non plus l’influence des groupes Facebook, certains groupes ont une très grosse communauté et sont très suivis. Grâce à ces groupes vous pourrez facilement cibler les personnes que vous voulez atteindre.

L’influence du web sur les campagne de financement participatif est d’ailleurs bien plus important que celle des médias traditionnels. Il est vrai qu’un article dans Métro sera plus consulté qu’un article dans un blog mais l’avantage d’internet est qu’il suffit de cliquer pour tomber sur votre page projet de crowdfunding. L’effet est donc plus immédiat, il est ainsi beaucoup plus facile pour les lecteurs de vous aider.

 

A ne pas faire:

Ne surestimez pas l’ampleur de votre projet en ciblant des médias nationaux. Par exemple, si vous voulez ouvrir un commerce à Lyon concentrez vous sur des médias locaux.

N’oublier surtout pas vos backers, ceux qui vous soutiennent déjà, ils sont vos plus fidèles ambassadeurs et peuvent atteindre très facilement vos cibles grâce un simple partage. En effet, puisqu’ils vous ont soutenu il est très probable que certains de leurs amis Facebook ou followers sur Twitter font également partie de votre cible.

 

Exemples:

Prenons l’exemple d’un porte clé connecté qui grâce à votre smartphone va pouvoir surveillez vos affaires, vous pourrez les faites sonnez et les localiser.

Nos cibles seront:

- les geeks, toujours attirer par les nouvelles technologies,

- les parents, parce-qu’ils en ont assez que leurs enfants perdent leurs affaires,

- les femmes, parce-qu’elles ne retrouvent jamais rien dans leur sac à main,

- les « frequent traveler », parce-qu’ils ont souvent peur de perdre leurs affaires en voyage,

- les étudiants, parce-qu’ils perdent toujours tout et en général aiment les nouvelles technologies.

 

Messages

Messages

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Chaque cible, un message !

Une fois que vous avez bien défini vos différentes cibles, vous devez créez des messages qui correspondent aux attentes de  chacune d’elles.

 

Bonnes pratiques:

Il faut adapter votre message à votre cible afin de créer un maximum de retour. SI vous écrivez à votre premier cercle pour lancer la campagne, vous pouvez jouer sur la corde sensible. En revanche, lorsque vous écrivez à Parrains de votre projet pour leur demander de partager le projet auprès de leur entourage, il faut faire appel au sens de la création collective et du bien commun.

De la même manière, il ne fait pas écrire le même message pour chaque phase de votre message. Dans un premier temps, vous allez demander aux gens de soutenir votre projet. Ensuite vous leur demanderez de partager votre message. Enfin, si vous êtes toujours dans une demande sans ne rien donner en échange et sans faire participer les gens à la création de votre projet, l’adhésion à votre projet s’effritera au fur et à mesure.

Il s’agit donc de créer une matrice qui reprend le message pour chaque cible, par étape, avec la teneur du messages et son contenu. Une fois cette matrice posée, vous serez prêt pour votre mois de campagne.

Canaux

Canaux

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Tout le monde n’est pas sur Facebook ?

 

Bonnes pratiques:

Une fois votre matrice message / étapes / cibles posée, il faut se demander quel canal de distribution de votre message est le plus adapté.

Est ce vraiment efficace d’envoyer une invitation Facebook à votre grand mère ? Les messages direct sont assez efficaces pour faire adhérer le public à votre message. En revanche, les réseaux sociaux sont encore plus efficace pour partager votre projet.

De la même manière, il ne faut jamais laisser de côté les bonnes vieilles méthodes traditionnelles. Les réunions de présentation du projet, les appels téléphoniques pour mobiliser vos amis, les SMS de rappel la veille du début ou de la fin de la campagne. bref, il n’y a pas que Facebook ou le Mail qui soient efficaces.

Dans votre matrice message / étapes / cibles, une nouvelle entrée vient donc d’apparaître : canal de distribution du message.

Prélancement

Prélancement

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Une campagne est réussie avant d’être lancée

Même si construire la campagne peut prendre beaucoup de votre temps, il ne faut pas oublier en parallèle d’anticiper la communication autour de la campagne.

Une campagne consomme beaucoup de votre temps et de votre énergie, il faut donc les économiser en ciblant efficacement les personnes à solliciter et en construisant les bons messages.

 

Bonnes pratiques:

Vous devez préparer toutes vos forces pour vous jeter dans la bataille et recueillir tous les soutiens :

- ceux qui pourront vous encourager, vous soutenir moralement et surtout vous conseiller et vous guider
- ceux qui seront vos armes de communication les plus redoutables : votre premier réseau : leur faire savoir ce que vous préparez, leur expliquer le concept et les impliquer dans le processus pour qu’ils soient vos plus solides soutiens, financiers mais surtout communicationnels.

Pour cela, vous pouvez en parler sur votre page FB personnelle, créer un événement facebook en invitant votre réseau, publier sur Facebook ou Twitter un décompte avant le lancement.

Trois cercles de réseau

- Le premier réseau : proches, famille, amis, relations professionnelles et clients existants. Tous ceux à qui vous avez déjà parlé de la campagne et qui sont prêts à vous soutenir dès le départ, même si votre campagne est encore à 0%.
- Le réseau du réseau : demander à tous ceux qui vous ont soutenu de partager autour d’eux. Ils sont vos meilleurs ambassadeurs et en parleront plus facilement autour d’eux (à condition que vous leur demandiez !)
- Le grand public : les gens que vous ne connaissez pas, même indirectement. Ce sont eux qui vont permettre à la campagne de décoller, mais ils sont les plus difficiles à convaincre !!

 

A ne pas faire:

Beaucoup de gens pensent que c’est la plateforme qui fera le travail de communication à votre place. C’est tout simplement faux.

Première semaine

Première semaine

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Première semaine réussie, campagne réussie

Le démarrage de la campagne est la phase la plus importante de la campagne. Si le démarrage est loupé, il est presque impossible de rattraper le retard.

85% des campagnes qui réussissent ont reçu des soutiens dès le tout premier jour. Vous devez tout faire pour ne pas rester plus de 24h à 0% de l’objectif.

 

Bonnes pratiques:

Il faut dans un premier temps contacter son premier réseau : tous ceux qui vous font confiance et vous soutiendront même si votre projet est à 0%…

Ils sont la base de la campagne. Aucune campagne ne peut réussir si vous ne commencez pas avec eux : aucun inconnu ne va soutenir un projet auquel personne n’a encore fait confiance. Si même votre réseau ne vous soutient pas, comment espérer qu’un inconnu le fasse ?

Il faut utiliser tous les moyens à disposition pour les contacter : mail, Réseaux sociaux persos et pros…

Le message à leur transmettre :

- Expliquer le projet et le fonctionnement du crowdfunding
- Leur demander de vous soutenir/financer le projet
- Et de le faire tout de suite pour réussir le démarrage… Sans eux, impossible de continuer plus loin dans le projet !!
- Leur demander de partager autour d’eux : E-mail, réseaux sociaux… même s’ils ne peuvent pas vous soutenir financièrement

Pour qu’ils arrêtent de tout reporter au lendemain et qu’ils vous soutiennent dès le départ, tous les coups sont permis : chantage affectif, doublement des récompenses et remerciements explicites sur votre site ou votre page Facebook.

 

A ne pas faire:

Croire que les gens qui tombent sur ma campagne vont la soutenir si je n’ai pas déjà réalisé une partie de mon objectif

Se contenter d’une marque d’enthousiasme de votre réseau sans le relancer pour que cette sympathie se transforme en soutien financier réel.

 

Animation

Animation

  • rédigé par: la crowdfunding factory

Une campagne est un travail à plein temps

 

Bonnes pratiques:

Rappelons qu’il faut avoir mobilisé sa première base (amorçage) pour pouvoir partager plus largement (avoir atteint au moins 10%)

Astuce pour suivre l’efficacité de votre communication : utiliser un lien raccourci, type Bitly. Il vous permettra de savoir combien de personnes ont cliqué sur le lien que vous leur avez communiqué et sont allées voir votre page projet en ligne.

Si la mayonnaise ne prend pas, est-ce que cela vient du fait que les gens ne sont pas intéressés par mes récompenses ou simplement qu’ils n’ont pas eu connaissance de l’existence de ma campagne ??

Dans la phase d’animation de la campagne, il ne doit pas passer une journée sans que vous ne fassiez quelque chose pour l’entretenir ou la promouvoir.

Pensez à faire un point chaque semaine pour prendre du recul sur la campagne :

- Combien de visites sur le projet ?
- Combien de parrains ?
- Quel %age de l’objectif atteint ?
- En se reportant au plan de comm, ce que j’ai fait, ce que je n’ai pas fait, ce qu’il me reste à faire
- Les actions à faire pour la semaine (lundi : post Facebook/ Mardi, mail à tous les parrains/Mercredi : publication de mon communiqué de presse…)
- Les objectifs chiffrés de la semaine (20%, 3000€, 60 parrains…)

1. Je fais attention au message que je diffuse, ce n’est pas exactement le même que celui pour mon oncle Robert

- pas de pitié, mais du soutien et de la prévente
- financez maintenant
- partagez autour de vous

2. Je maintiens un dialogue permanent : réseaux sociaux, Updates via la plateforme de crowdfunding. Je remercie les donateurs.

3. Je diffuse du contenu : photo du produit, vidéo exclusive, photo du local, vidéo d’utilisation…

4. Dans ma communication, je mets en avant les produits, les récompenses, un aspect de mon concept. Pour inciter les gens à me soutenir, je dois leur présenter l’intérêt qu’ils retireront de ma campagne et pas simplement les informer que je fais une campagne

5. Je tiens tout le monde informé de chaque étape : taux d’avancement de la campagne, dernière ligne droite avant la fin.

6. Pour que l’enthousiasme se transforme en soutien effectif, je fixe des objectifs ambitieux : atteindre les 30% d’ici dimanche, réunir 60 parrains d’ici le 27.. J’implique les parrains dans l’aventure et cela devient aussi leur objectif, ils vont m’aider à le réaliser en communiquant à leur tour.

7. Je communique très massivement, je n’hésite pas à relancer mes contacts

8. Je trouve mes VIP. En y réfléchissant, on a tous dans notre cercle de relations quelques personnes qui ont une certaine influence. Pas besoin d’être des stars de la télé ou des responsables politiques, mais avoir un fort nombre de personnes dans son entourage : forte audience sur Facebook, beaucoup de followers sur twitter…

 

A bientôt ?

Venez prendre des nouvelles, sur les réseaux sociaux ou sur notre blog. Venez aussi participer à notre formation dédiée aux techniques de crowdfunding

Rencontrons-nous

Vous avez un projet en tête, vous êtes intéressé(e) par le crowdfunding, vous souhaitez en parler autour d'un café ou par téléphone ?